De nos jours, les standards des salariés en termes de conditions de travail ont évolué. Ainsi, la question de la qualité de vie au travail est devenue l’une des préoccupations majeures des chefs d’entreprise en quête de succès et de performances. En effet, les salariés sont de plus en plus exigeants et sélectifs, préférant notamment les entreprises qui priorisent le bien-être de leurs employés et tiennent leurs promesses en agissant en conséquence.

Vous cherchez à renforcer votre marque employeur pour mieux vous démarquer dans le marché du travail actuel et attirer vos futurs collaborateurs ? Pensez à évaluer et à optimiser, si nécessaire, la qualité de vie et les conditions de travail (QVCT) dans votre entreprise. Vous créerez ainsi un environnement qui favorise l’engagement de vos salariés. One RH vous livre les détails essentiels sur le sujet.

Qu’est-ce que la qualité de vie au travail ?

La qualité de vie au travail est un terme générique qui a récemment été rebaptisé qualité de vie et conditions de travail. Cette notion désigne l’ensemble des conditions, des facteurs et paramètres dans lesquels les salariés sont amenés à travailler. La QVT d’une entreprise est notamment définie par les conditions de travail physiques fournies par la structure (environnement, transport, santé). À cela s’ajoutent le contenu du travail (rythme, charge de travail) et la capacité des salariés à s’exprimer et à agir dans cet environnement.

Dans l’ensemble, la qualité de vie et les conditions de travailenglobent tous les facteurs de bien-être en entreprise qui permettent aux employés de s’épanouir humainement et professionnellement dans leur activité. La notion vise, de manière générale, à satisfaire les besoins de vos collaborateurs, tant pour booster leurs performances et les fidéliser, que pour améliorer votre marque employeur.

Des personnes heureuses de travailler qui réfléchissent à des actions avec des post-it

Pourquoi améliorer la qualité de vie au travail ?

La qualité de vie au travail est aujourd’hui un atout pour votre entreprise. Cette notion indissociable du management d’entreprise permet de rester dans l’air du temps et s’adapter aux nouvelles tendances sur le marché du travail.

En tant que chef d’entreprise, manager ou chargé des ressources humaines, vous vous devez d’accorder une attention particulière à la QVT de votre entreprise. Il s’agit d’un ensemble de paramètres gagnant-gagnant qui profitent à la fois à vos salariés et à votre entreprise sur plusieurs aspects, notamment social et économique.

Les employés sont les premiers à bénéficier des nombreux avantages d’une bonne qualité de vie et des conditions de travail au sein de l’entreprise. Une QVCT satisfaisante va, dans un premier temps, augmenter leur niveau de productivité. En disposant d’un espace de travail agréable et répondant à leurs besoins, vos salariés seront plus enclins à s’investir dans leurs tâches. Ils auront aussi des performances satisfaisantes.

Une bonne QVCT constitue à elle seule une excellente source de motivation pour vos équipes. Elle assure entre autres la mise en place d’une ambiance de travail propice au bien-être et à la créativité.

En veillant à la satisfaction globale de vos collaborateurs à travers l’activation de leviers visant à améliorer votre QVCT, votre entreprise obtient, en retour, une meilleure performance globale.

La notion de QVCT est basée sur l’idée que valoriser vos salariés en les traitant convenablement est l’une des clés pour expédier votre entreprise au sommet. Et parce que vos employés trouvent du plaisir à travailler et s’investissent volontairement dans la vie d’entreprise, le taux de turn-over et d’absentéisme au sein de votre société s’en verront réduits.

Comment améliorer le bien-être et les conditions de travail ?

Il est à présent temps d’entreprendre les démarches pour améliorer les conditions de travail que vous offrez à vos salariés et promettez à vos futurs collaborateurs.

Mettre en place une démarche QVCT

L’amélioration de la qualité de vie et des conditions de travail au sein de votre société ne s’improvise pas. Pour savoir avec précision quelles actions il vous faut activer pour améliorer la QVCT dans votre organisation, nous vous conseillons de définir et de mettre en place une démarche QVCT.

La démarche QVCT est un plan d’action détaillé qui a pour finalité d’identifier les axes sur lesquels intervenir pour élever la qualité de travail dans votre entreprise de manière efficace et pérenne.

En règle générale, une démarche QVCT comprend plusieurs étapes distinctes qui permettront à votre entreprise d’atteindre un résultat satisfaisant. La première étape du plan consiste à initier la démarche en procédant à un cadrage de la situation. Commencez par procéder à un diagnostic à chaud de l’état actuel de votre entreprise en ce qui concerne les conditions de travail prodiguées à vos salariés. Vous identifierez ainsi les éléments existants et les lacunes.

Cette première étape doit également inclure une analyse des indicateurs clés qui reflètent le niveau de bien-être de vos employés au travail (absentéisme, expérience collaborateur, turn-over, performance). Après un premier état des lieux, vous pouvez vous lancer dans la conception de votre démarche QVCT en veillant à inclure vos collaborateurs dans la phase de construction du plan.

La deuxième étape de la démarche d’amélioration de la qualité de vie au travail consiste à établir un diagnostic qui vise à identifier les problématiques prioritaires dans votre entreprise à l’instant T.

Le niveau de QVCT au sein de votre société étant défini par l’expérience et la perception de vos salariés, vous devez mesurer la satisfaction de vos collaborateurs en vous appuyant sur un questionnaire qui couvre toutes les thématiques de la QVT. Procéder ainsi va vous permettre de déterminer les leviers à activer en premier pour un obtenir un réel impact.

Une fois les problématiques identifiées, vous aurez toutes les clés en main pour définir les actions concrètes à mettre en place pour y remédier et booster la QVCT de votre entreprise.

Commencez par expérimenter le plan d’action établi en mode projet, retenez les solutions qui fonctionnent et identifiez les axes d’amélioration. Vous pourrez ensuite déployer durablement la démarche ainsi peaufinée et suivre ses impacts sur la durée à travers un baromètre QVCT.

Participez à la semaine de la QVCT

Vous cherchez une approche unique et originale pour introduire vos collaborateurs à une nouvelle politique de travail imprégnée de bonnes pratiques de la QVCT ?

La semaine de la QVCT pourrait vous intéresser. Cet événement annuel est une tradition instaurée par l’Anact (Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail). Il est centré sur les enjeux et l’importance de la mise en place d’une bonne QVCT sur un lieu de travail.

En tant que chef d’entreprise, vous êtes libre d’organiser cet événement annuel au sein de votre entreprise. Vous aurez ainsi l’occasion de donner la parole à vos salariés pour identifier les principaux axes d’amélioration de votre QVCT.

En général, la semaine de la QVCT est composée d’ateliers de prise de parole, de forums et de tables rondes sur les thématiques de la QVCT, mais aussi d’ateliers ludiques qui promeuvent le bien-être. Cependant, les efforts de votre entreprise pour garantir une meilleure qualité de vie au travail à vos salariés ne doivent pas se limiter à cette semaine.

Les problématiques relatives à la QVT sont souvent mises en lumière par les employés au cours des forums organisés dans le cadre de cet événement. Réagissez en conséquence en mettant en place des actions concrètes qui visent l’amélioration de la QVT de votre entreprise sur le long terme.

Proposez des actions de formation

Les actions de formation comptent parmi les mesures que vous pouvez mettre en œuvre pour améliorer la QVT de votre entreprise.

Offrir des formations professionnelles à vos employés leur permet de se sentir valorisés au sein de l’entreprise et reflète votre volonté de travailler main dans la main avec vos collaborateurs.

Du point de vue des salariés, l’accès à la formation a un réel impact sur le bien-être au travail. Il leur permet aussi de développer de nouvelles compétences qui leur seront toujours utiles dans leur vie professionnelle. Leur productivité s’en verra également améliorée et leur engagement boosté.

Les formations entrent donc dans le cadre de la QVT et ne doivent pas être perçues comme des coûts. Elles constituent plutôt des investissements rentables pour assurer l’avenir de l’entreprise et le bien-être au travail des collaborateurs.

Proposez de la flexibilité au travail

La notion de la flexibilité au travail occupe une part importante dans l’amélioration de la qualité de vie et des conditions de travail au sein d’une entreprise à l’heure actuelle. Pour beaucoup de salariés, une entreprise qui propose des conditions et une organisation de travail flexible est une entreprise attractive qui comprend les enjeux de la QVCT.

Pour rappel, la flexibilité au travail est un ensemble de mesures adoptées par une entreprise pour adapter l’organisation et le lieu de travail aux besoins de ses employés. Cette notion permet un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

En proposant des conditions de travail flexibles, une entreprise démontre sa volonté de prioriser le bien-être de ses salariés. En contrepartie, elle obtient un niveau de performance et d’engagement satisfaisant de la part de ses collaborateurs. En général, cette flexibilité dans l’organisation du travail implique, entre autres, la mise en place d’horaires plus aérés, la possibilité de travailler à distance ou encore d’alterner télétravail et présentiel.

Au vu des standards actuels et des nouvelles attentes des salariés, désormais plus soucieux de l’équilibre vie professionnelle/vie privée, la flexibilité au travail peut à elle seule améliorer drastiquement la QVCT d’une entreprise.

Idée d’onboarding unique

La démarche QVCT commence dès l’intégration d’un nouveau collaborateur au sein de la structure. Vos salariés doivent se sentir voulus et valorisés au sein de votre organisation dès les premiers instants qu’ils passent dans vos locaux. Pour ce faire, votre processus d’onboarding se doit d’être à la hauteur de votre marque employeur et refléter la QVCT de votre entreprise. Procéder ainsi vous permettra de fidéliser les nouveaux talents et de prévenir les risques de turn-over.

Le parcours d’intégration d’un salarié est déterminant pour son expérience collaborateur au sein de l’entreprise qu’il intègre. Il s’agit d’une approche stratégique qui a pour but de créer une bonne première impression afin de donner aux talents l’envie de s’immerger dans leur nouvel environnement de travail.

Un onboarding réussi doit non seulement servir à accueillir et à présenter la nouvelle recrue aux éléments de la structure, mais aussi à créer un « effet waouh » qui suscitera l’engagement et donnera envie de faire partie de l’équipe.

Chez One RH, nous croyons dur comme fer en l’importance du processus d’onboarding pour la QVCT de l’entreprise. Au vu de l’enjeu de ce parcours pour la suite de l’expérience collaborateur des nouvelles recrues, nous nous assurons d’ailleurs nous-même de leur réserver un accueil digne de ce nom au sein de notre cabinet de conseil.

Par exemple, les nouveaux talents qui intègrent notre structure sont accueillis avec une boîte garnie sur leur poste de travail. Plutôt que de leur passer leur téléphone professionnel en main propre, nous optons pour un petit cadeau d’accueil dans lequel ils trouveront tout ce dont ils ont besoin.

Vient ensuite l’étape de la présentation aux membres de l’équipe, que nous avons préféré transformer en jeu d’enquête et de devinettes. Elle devient ainsi moins stressante pour les nouvelles recrues et favorise la création spontanée de liens sociaux.

Vous aussi, vous êtes libre de créer un processus d’onboarding original et créatif pour rendre les premiers jours de vos nouvelles recrues mémorables et leur donner envie de travailler avec vous.

Quels sont les outils et les clés pour améliorer et suivre la QVT en entreprise ?

Le défi consiste à présent à déterminer les actions qui auront un réel effet sur le bien-être de vos employés et à en mesurer l’impact. En effet, la démarche pour améliorer la QVT en entreprise varie d’un cas à l’autre, en fonction des problématiques rencontrées et des besoins au sein de votre organisation. Identifiez les bons leviers à déclencher pour améliorer les conditions de travail dans votre entreprise et suivez-les de près en vous servant des outils suivants :

L’exemple du baromètre

Le baromètre QVT est un dispositif qui sert à mesurer la qualité de vie au travail et l’engagement de vos salariés. La mise en place de ce baromètre se fait à travers des sondages simples, généralement anonymes, que vous déployez en interne. Ces questionnaires doivent aborder toutes les facettes de la QVCT et invitent vos employés à faire part, en toute confidentialité, de leurs ressentis sur plusieurs aspects de la vie quotidienne en entreprise.

Les enquêtes du baromètre QVT portent généralement sur l’environnement de travail, le management, le contenu du travail, le climat social qui règne au sein de l’entreprise et l’équilibre vie professionnelle/vie privée des salariés. L’analyse des réponses à ces questionnaires vous aidera à identifier les lacunes à combler dans votre démarche QVCT pour promouvoir le bien-être de vos employés.

Suivre des indicateurs

La performance de votre démarche QVCT peut être suivie à l’aide d’indicateurs clés spécifiques (KPIs) qui mesureront le bien-être au travail de vos salariés. Ainsi, vous évaluerez l’efficacité des actions que vous avez mises en œuvre.

L’ANDRH (Association nationale des directeurs des ressources humaines) a établi trois grandes catégories d’indicateurs. Il convient de les suivre de près pour jauger l’impact de vos efforts d’améliorer la QVCT de l’entreprise sur le bien-être et la performance de vos employés.

  • Les indicateurs de santé regroupent des KPIs déterminants qui reflètent sans filtre le bien-être et la sécurité de vos salariés dans leur espace de travail. Il s’agit notamment du taux d’accidents de travail, du pourcentage d’inaptitude et de maladies professionnelles ou encore du taux d’agents reclassés. 
  • Les indicateurs de perception concernent l’engagement des salariés, leur sentiment d’appartenance à l’organisation, leur satisfaction individuelle (employee Net Promoter Score ou eNPS), sans oublier leur relation avec leurs collaborateurs. 
  • Les indicateurs de fonctionnement regroupent les KPIs liés au parcours des salariés au sein de l’entreprise. Le taux d’absentéisme, le taux d’accès à la formation, le taux de promotion, sans oublier le taux de turn-over de l’entreprise, font partie des indicateurs clés de cette catégorie.

Pour les entreprises qui prennent à cœur le bien-être des salariés et cherchent activement à améliorer la QVCT au sein de leur structure, le suivi de ces indicateurs au fil du temps est important. Vous pouvez créer une équipe en interne dédiée au suivi des indicateurs QVCT et à la mise en œuvre d’actions concrètes pour les améliorer en plaçant à sa tête un Chief Happiness Officer.

S'inscrire à la newsletter

Vous souhaitez en savoir plus sur One RH ?

Contactez-nous