Les millennials arrivent en nombre sur le marché du travail. Cette génération digitale, née entre le début des années 1980 et la fin des années 1990, représente aujourd’hui la moitié des actifs dans le monde et près de ¾ en 2025. Autant dire qu’ils sont un enjeu majeur pour les entreprises qui doivent apprendre à les attirer et surtout à les fidéliser, au prix bien souvent d’une remise en question nécessaire de leur management, leur organisation ou leur culture. Qui sont ces jeunes talents ? Comment les recruter et les manager ? Voici quelques bonnes pratiques RH.

Qui sont les jeunes sur le marché du travail ?

Ils sont nés après 1980 et répondent au doux nom de “Génération Y”. Ils ont grandi avec l’informatique et dans un contexte socio-économique où écologie, chômage ou ouverture des frontières ont apporté de nouvelles façons de voir le monde, notamment celui du travail. Leurs “petits frères”, nés après 1997, s’inscrivent dans une dynamique similaire. Ils ont pour leur part grandi avec le web et les réseaux sociaux. Cette “Génération X” a l’habitude de tout piloter, facilement et rapidement, du bout des doigts.

Une fois jeunes diplômés, ils arrivent sur le marché du travail avec des idéaux et une autre façon d’aborder les problématiques. Archi-connectés, leur agilité et leur remise en question du système bousculent les codes des entreprises. Dirigeants et managers se sentent alors plus que jamais démunis face aux nouvelles générations et ne savent pas toujours comment gérer ces profils qui attachent plus d’importance à la qualité de vie au travail, au bien-être et à l’autonomie.

Quelles sont les attentes des millennials sur le marché du travail ?

Pour mieux comprendre les attentes et les motivations des jeunes, Viavoice et Manpower ont mené une étude en 2017 auprès de jeunes de 18 à 30 ans. Elle nous apporte des enseignements intéressants et utiles en tant que manager.

L’épanouissement personnel juste après la rémunération

Si la rémunération reste le principal facteur dans leurs priorités professionnelles, l’épanouissement personnel arrive en seconde place, suivi par l’évolution de carrière et les projets pour l’avenir.

Priorités professionnelles de Millennials

Une génération qui a besoin de missions évolutives

Les jeunes générations détestent la routine. Les millennials recherchent principalement un métier avec des missions qui évoluent souvent et selon les besoins.

Millennials veulent des missions évolutives

Un manager avec des qualités humaines et relationnelles

Les millennials remettent en cause le management classique, souvent basé sur l’autorité et la compétence. Ils attendent de leur manager davantage d’écoute, du leadership et un management personnalisé. On est donc plus proche du coaching que du management directif.

Un manager avec des qualités humaines

Des jeunes de plus en plus mobiles et entrepreneurs

Les jeunes générations n’envisagent plus leur carrière de manière linéaire dans une seule entreprise. Ils s’imaginent davantage multiplier les expériences professionnelles dans des entreprises ou des secteurs d’activité différents. Ils sont particulièrement attirés par l’innovation et la création qui peut se traduire par l’intrapreneuriat, c’est à dire de créer une nouvelle structure dans leur entreprise, ou de créer leur propre entreprise via l’entrepreneuriat.

Mobilité et entrepreneuriat chez les millennials

Vous l’aurez compris, les jeunes talents sont prêts à tout donner pour votre entreprise…. si vous leur donnez les conditions pour s’épanouir et laisser libre court à leur créativité.

Comment manager les jeunes générations ? Nos bonnes pratiques managériales

Privilégiez plutôt la mission au poste

Définissez un cadre de mission à travers une fiche de mission (et non d’une fiche de poste) et laissez le soin au salarié d’apporter son avis sur sa projection du poste, sur ce qu’il peut vous apporter.

Les jeunes ont besoin de sentir qu’ils ont la possibilité d’avoir un rôle important, d’évoluer rapidement : vous serez surpris de voir à quel point ils sont capables de ne pas compter leurs heures de travail s’ils sont écoutés et accompagnés.

Communiquez et donnez du sens

Les jeunes générations veulent savoir pourquoi et pour qui ils se lèvent chaque matin. Ils sont en quête de transparence tant dans le processus de recrutement que dans la vie l’entreprise, même lorsque la situation n’est pas au beau fixe. Dites ce que vous faites et faites ce que vous dites.

Par ailleurs, discutez régulièrement avec vos collaborateurs, peu importe les générations : définissez un calendrier de management avec des moments réguliers d’échanges qui doivent être ouverts et dans les deux sens.

Par exemple, au sein d’une entreprise que nous accompagnons chez One RH, la moyenne d’âge des 40 salariés est de 25 ans : les 6 managers échangent avec chaque membre de leur équipe une fois par mois lors des « feedback RH ». 2 feedbacks par an sont dédiés aux entretiens annuels (les global feedback) et aux entretiens professionnels.

Créez des moments uniques de convivialité

Les jeunes passent beaucoup de temps au travail, à condition qu’ils y prennent du plaisir. Faites de la convivialité au travail un des leviers de votre politique RH : anniversaires, pots d’accueil, soirée annuelle, Noël, l’été, la réussite d’un projet… sont autant de rendez-vous et d’occasions pour encourager l’esprit d’équipe et donner à vos collaborateurs le plaisir de partager et de se retrouver.

En conclusion, les jeunes générations attendent :

  • de la transparence et de l’autonomie
  • de la flexibilité
  • des perspectives de développement (carrière, formation) à court terme
  • de prendre du plaisir au travail autant que dans leur vie personnelle.

Avec ces quelques clés, bon management RH à vous !

S'inscrire à la newsletter

Vous souhaitez en savoir plus sur One RH ?

Contactez-nous