Avec des besoins en constante évolution au sein des équipes, les managers ont tout intérêt à adapter leurs méthodes afin de pratiquer un management bienveillant et de développer leur leadership. Face à la concurrence des employeurs, le stress, l’individualisme, la culture du chiffre ou encore la perte de sens au travail, appliquer un management qui prend en compte le bien-être des collaborateurs ne peut qu’être bénéfique.

Gain de productivité, créativité, baisse de l’absentéisme dû aux maladies, la bienveillance vous permet de préserver vos employés et de rendre votre entreprise plus efficace. En instaurant un climat de confiance et de sécurité au sein de vos équipes, vous favorisez la prise d’initiatives, tout en permettant le droit à l’erreur. Vous augmentez également la performance de vos salariés, tout en créant un sentiment d’appartenance. 

Pour mieux comprendre comment devenir un manager bienveillant, découvrez nos conseils pour positiver votre management et améliorer le quotidien de vos employés.

Qu’est-ce que le management bienveillant ?

La bienveillance est un état d’esprit conduit par la compréhension et l’indulgence envers autrui. Lorsqu’un manager souhaite être bienveillant, il place son équipe au centre de ses préoccupations et l’accompagne de manière positive et sincère. Son attitude vraie va pousser les collaborateurs à se dépasser, ainsi qu’à se développer tant professionnellement que personnellement. Les relations professionnelles sont alors humanisées et le respect et l’écoute sont au cœur des échanges pour le bien-être de tous. 

Cette méthode de management est considérée comme gagnant-gagnant, puisqu’être bienveillant ne signifie pas se laisser marcher dessus. Avec ses exigences, le rôle du manager est de se montrer juste dans chaque situation. Globalement, la manière dont le responsable hiérarchique va encadrer son équipe sera davantage stimulante que contraignante. Il encourage ses collaborateurs à se dépasser et leur fait confiance en leur laissant de l’autonomie.

Les 6 qualités du manager bienveillant

1. Donner du sens au travail

Le poste de manager est une fonction qui possède une vision globale de l’entreprise. Cela doit lui permettre de confier à ses collaborateurs des missions qui ont du sens. La finalité de leurs missions est pour eux un moyen de s’accomplir, de se développer personnellement et d’être valorisés pour leur savoir-faire. En comprenant leur rôle et en se positionnant au sein de l’entreprise, les salariés se sentent alors considérés et impliqués dans la réussite du groupe. Ils prennent conscience de l’utilité de leur travail, sont motivés, et par conséquent, efficaces dans les missions qui leur sont confiées. 

2. Définir des objectifs réalistes et réalisables

Pour favoriser la motivation de vos équipes, il est important de fixer des objectifs cohérents et atteignables. En d’autres termes, il s’agit de fixer des objectifs ambitieux mais réalisables. Avec un degré de challenge justement dosé, ils ne s’ennuieront pas et ne seront pas non plus sous l’emprise du stress. La meilleure méthode est ainsi de fixer des objectifs juste au-dessus des capacités du salarié, pour l’inciter à donner le meilleur de lui-même.

3. Encourager ses équipes et leur exprimer sa gratitude

Encourager un collaborateur lui donne un sentiment d’accomplissement, de réussite et de bien-être. Il est alors conscient qu’il a des compétences, des connaissances et un savoir-faire valorisés. Cette reconnaissance est nécessaire pour les salariés. Cela les conforte dans l’idée que s’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes, ils seront remerciés pour ce qu’ils ont apporté. Aussi, complimenter ses équipes quand elles le méritent, c’est favoriser un sentiment de travail respecté, susciter l’envie de s’améliorer en continu et contribuer à accepter les reproches justifiés

4. Donner de l’autonomie et favoriser la créativité

Lorsqu’un collaborateur se voit attribuer de l’autonomie, cela diminue les effets de stress et lui donne un sentiment de confiance accordée. Ces émotions positives améliorent les relations professionnelles et renforcent sa créativité. Cette autonomie est également le reflet d’une certaine flexibilité que vous pouvez pratiquer au quotidien. En facilitant l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle de votre salarié, celui-ci sera plus efficace et productif. 

5. Être disponible et à l’écoute

Les équipes sont en mesure de faire confiance au manager, si elles se sentent écoutées. Elles se sont également apaisées dans la mesure où cette démarche est sincère. Pour cela, la meilleure solution est d’être dans une écoute active et de faire preuve de bienveillance. Une fois de plus, cela favorise leur productivité. Il faut cependant veiller à rester disponible à leurs demandes en dégageant le temps nécessaire. De cette manière, le bon manager est capable de réagir rapidement si un besoin se présente. 

6. Avoir et donner le droit à l’erreur

Tout le monde a droit à l’erreur : les équipes, mais également le manager. En se trompant, chacun apprend, évolue et s’améliore. Cela permet aussi aux équipes de faire preuve de résilience. Accepter ses erreurs et celles des collaborateurs contribue à instaurer un climat de confiance et de créativité. Vous incitez ainsi les salariés à prendre des initiatives et à tester, quitte à se tromper pour mieux rebondir derrière. Cela ne signifie pas pour autant que toutes les erreurs ne doivent pas recevoir de sanction, tant que celle-ci est juste et a un impact positif.

En d’autres termes, le style de management bienveillant est à la portée de toutes et tous. En faisant preuve d’altruisme, vous générez de nombreux bénéfices pour vos équipes, vous-même et votre entreprise. Une première étape vers la Qualité de Vie au Travail que vous pouvez mener à votre échelle !

S'inscrire à la newsletter

Vous souhaitez en savoir plus sur One RH ?

Contactez-nous